Le N.-B. organise des cliniques sans rendez-vous alors que les jeunes tardent à se faire vacciner

La Santé publique indique que 43,5% des Néo-Brunswickois de plus de 12 ans sont pleinement vaccinés et qu’une dose a été administrée à 78,7 % des citoyens admissibles. La campagne connaît toutefois moins de succès auprès des plus jeunes : 64,5 % des 12 ans à 19 ans ont reçu une première dose de vaccin. Chez les 20 ans à 29 ans, le taux est de 63,5 % et de 66,7 % chez les 30 ans à 39 ans. Pour améliorer l’accessibilité, la province a mis sur pied des cliniques mobiles sans rendez-vous pour les personnes qui n’ont pas reçu leur première ou deuxième dose. Une spécialiste de santé des populations et professeure à l’École des hautes études publiques de l’Université de Moncton est d’avis qu’une accessibilité accrue à la vaccination contribuera à convaincre plus de jeunes à se faire vacciner et que leurs réticences face au vaccin s’expliquent par les inconvénients que présente la vaccination et les risques qu’ils courent à la suite d’une infection à la COVID-19. Au Manitoba, la province organise un vaccin-o-thon pour permettre à toutes les supercliniques d'accueillir seulement des personnes sans rendez-vous.
Aussi:
First-dose COVID-19 vaccinations plateau across Canada, threatening path to variant resilience - Globe and Mail (sub. req.)
Experts argue why making COVID-19 vaccinations mandatory doesn’t necessarily work - Globe and Mail (sub. req.)

Full article link