Les jeunes de la diversité sexuelle prennent plus de cannabis suite à une hausse de symptômes de dépression

Des études démontrent déjà que les jeunes de la diversité sexuelle consomment plus de cannabis et ont plus de défis liés à la santé mentale que leurs pairs hétérosexuels. L’Université de Montréal dévoile (achat seul.) que, bien qu’il y ait un lien entre les symptômes de dépression à 15 ans et l’augmentation de la consommation de cannabis à 17 ans, l’association était cinq fois plus forte chez les jeunes LGB. La chercheuse principale de l’étude est d’avis que cette relation peut signaler une pratique d’automédication par le cannabis pour faire face aux symptômes de dépression chez les jeunes LGB. L’utilisation de cannabis à ces fins peut également indiquer que d’autres sources de soutien pour les symptômes de dépression sont manquantes ou inadaptées aux réalités des jeunes LGB. À cet égard, elle souligne le besoin que les services offerts aux jeunes, particulièrement en matière de santé mentale, soient mieux outillés pour comprendre les enjeux des communautés de la diversité sexuelle.

Full article link